JDB #1834 – Grossesse : Dernière ligne droite

Aujourd’hui, j’avais envie de partager un petit billet d’humeur, comme on dit dans le jargon 😊 ! Bébé va bientôt pointer le bout de son nez, et ma grossesse s’est plutôt bien déroulée. Bien sûr, j’ai fait du diabète gestationnel. Bien sûr, j’ai dû rester «au repos» à cause de mon col modifié. Mais, franchement, c’est du pipi de chat par rapport aux complications que peuvent avoir d’autres parents.

Une grossesse « normale »

De toutes mes grossesses, je crois que celle-ci a été la plus marquée par les symptômes «classiques» des futures mamans. J’ai eu droit aux nausées et aux fatigues du 1er trimestre. J’ai eu droit aux maux de dos et sautes d’humeur. Aux envies de manger : les kits kats ball des premiers mois ont laissé la place aux tartes aux fraises … puis le diabète m’a donné envie de tomates mozzarella … Bref. Il y a eu aussi ces «dégouts» : l’odeur du riz qui cuit (le comble pour une malgache … 😅), de la friture, … en fait, de tout ce qui est cuit (oui, ça commençait à être difficile de faire à manger …). Et puis il y a eu les contractions, que j’ai ressenties très tôt. En somme, une grossesse «normale» par rapport à mes précédentes qui se sont déroulées l’air de rien (ou presque).

Le diabète gestationnel

Le diabète peut sembler contraignant. Mais, personnellement, cela m’a fait beaucoup de bien, de ne pas se sentir trop lourde, d’avoir des semblants de repas équilibrés, un rythme pour manger. Bref, des contraintes qui ne font pas de mal. Ce qui m’a surtout manquer, ce sont mes fruits à volonté, … et mes gâteaux maison. Le diabète, c’était aussi l’occasion de faire la part belle aux légumes (que j’adore). Je crois que c’est vraiment le secret pour un régime diabétique réussi parce qu’avec une part conséquente de légumes, on est rapidement rassasié et on peut également manger davantage de glucides qui seront régulés par la grande quantité de fibres. Enfin, je ne suis pas diététicienne, je parle simplement de mon cas.

Une grossesse alitée

Et pour l’alitement … eh bien, j’ai la grâce d’être très bien entourée. Bien que je me sente pieds et poings liés pour certaines choses : l’éducation des enfants qui n’est pas cadrée comme je le souhaiterais, l’impossibilité de rester debout (même assise) trop longtemps, le petit pincement au coeur de voir ma famille profiter d’une petite sortie sans moi, … Un tas de choses que je serai bien contente de reprendre quand bébé sera là. En attendant, je «profite» encore de ces quelques instants de répit, pour m’organiser (oui, toujours, même si je ne sais pas de quoi demain sera fait 😉), pour peaufiner mon projet professionnel (qui a de grandes chances d’être encore reporté, mais bon, ce n’est que partie remise), pour finir mes paperasses virtuelles (oxymore), … bref, les petits trucs qu’on ne prend pas toujours le temps de faire tant on est dans l’action !

La fin de la grossesse

Mais je rêve déjà de mon chirashi saumon et de mes california makis. De ma tarte aux fraises, et de mes pêches plates à volonté … Je rêve de reprendre mes travaux de couture, et mes enregistrements. La vie d’artiste, quoi ! Je rêve aussi de refaire de bons petits plats pour ma belle petite famille. Bon, tout ça, c’est bien beau mais c’est quand même la théorie. Je n’ai pas trop envie de penser aux réveils nocturnes ou aux petits maux de bébé. Et à la course dans la ville pour gérer la vie de famille : chercher les enfants, faire les courses, entretenir la maison … accessoirement, trouver un créneau pour aller aux toilettes !!! Mais, j’ai bon espoir que tout se déroulera à merveille après un petit temps d’adaptation !

Inscrivez-vous à la newsletter :

 

Suivez-nous sur vos réseaux préférés :

Et n'oubliez pas de partager ces super idées à vos amis !

Un peu perdu ? Pas de panique vous retrouverez une visite guidée du blog par ici

 

Laisser un commentaire