Je veux pas aller à l’école – Stephanie Blake

Titi a apprécié le livre mais moi, personnellement, je n’ai pas vraiment aimé la réplique récurrente : « ça va pas, non » dans la mesure où nous ne parlons pas ainsi … et n’aimerions pas non plus que nos enfants nous répondent de cette façon !
Je trouve cela assez curieux que ce soit un livre que nous a conseillé la maternelle. Mais bon, c’est une façon de voir les choses. Lire la suite … « Je veux pas aller à l’école – Stephanie Blake »

Le Livre de la nuit – Rotraut Susanne Berner

Un coup de coeur pour les enfants.
Le plus petit (1 an) l’a choisi car il reconnaît à chaque page le vélo.
Le plus grand (3 ans) aime regarder les détails et les commenter.
Et moi, personnellement, j’aime beaucoup le fil conducteur du livre, que ce soit de page en page (évolution des personnages), mais aussi dans la collection (mêmes décors à différentes périodes).
Une possibilité infinie de créer des histoires, et laisser les enfants (et leurs parents) faire travailler leur imagination !

 

Résumé

C’est la nuit dans la petite ville. Hommes et animaux dorment paisiblement – du moins, certains d’entre eux…

D’autres se promènent et vivent des aventures excitantes : la nuit de lecture à la bibliothèque, une poursuite de voleurs, ou encore une fête au parc. Rotraut Susanne Berner raconte en images tout ce qui se passe au cours d’une douce nuit d’été. C’est l’occasion pour les tout-petits de retrouver l’univers foisonnant des livres des saisons et de découvrir ce qu’ils ont rarement l’occasion de voir pendant leur sommeil.

L’imagier de l’été – Anne Bertier

Résumé

Le soleil, la mer, les algues, les petits poissons, les bateaux, la glace, le goûter, le sable… J’aime infiniment l’été !

À partir de papiers découpés, Anne Bertier construit un grand album de l’été. Mouettes, glaces et cerfs-volants s’y côtoient, laissant la narration à l’enfant. Une magnifique promenade graphique à l’instar de celles qu’elle nous avait proposées pour Le temps des couleurs.

Moi j’adore, la maîtresse déteste – Elisabeth Brami

Assez déçue par ce livre, mais certainement parce qu’il ne correspond pas encore à la tranche d’âge de nos enfants. Il est difficile de se projeter, même si effectivement, certaines anecdotes nous font sourire (en souvenir de nos années d’école). A relire dans les années futures donc, pour nos chers enfants !

 

Résumé

Qu’on dise qu’on a perdu son cartable pour ne pas travailler.

Qu’on fasse faire son travail par ses parents.

Que maman ou papa prenne rendez-vous pour la voir et se plaindre…

Même pas peur de l’école ! – Danièle Fossette

Nous avons aimé l’imagination débordante du petit garçon face au pragmatisme de la maman ! Une belle histoire, très simple à suivre.

 

 

Résumé

Ce matin, Thibault va découvrir sa nouvelle école. Il emporte avec lui son épée de super-héros… On ne sait jamais ! Peut-être va-t-il devoir affronter de terribles monstres ?

 

 

J’ai chaud… – Mako Taruishi

Résumé

Réchauffement climatique ? Été particulièrement torride ? Absence d’arbres ?
En tout cas, ce qui est sûr, c’est que ce petit pingouin meurt de chaud et cherche un coin d’ombre. Ouf ! En voilà un. Oui, mais ce coin d’ombre est un phoque qui veut bouger pour chercher, lui aussi, un coin d’ombre plus grand… Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’éléphant ne trouve plus de grande ombre à sa taille. Il propose alors une autre solution à toute la troupe, enthousiaste : « À l’eau ! »

Lire la suite … « J’ai chaud… – Mako Taruishi »

Le Zèbre qui ne voulait pas aller à l’école – Hervé Le Goff – Christine Beigel

J’étais un peu perplexe à la lecture du début du livre. Qu’allait-il bien nous réserver ? On commence doucement avec l’histoire d’un zèbre qui rencontre un panthère. Jusque là, pas folichon. Puis s’ensuit une interro de félin, dans l’espoir de laisser la vie sauve au pauvre équidé … On n’en revient pas, est-ce possible de ne pas savoir tout cela ? On se laisse finalement prendre au jeu, et on ne peut plus s’empêcher de rire devant les réponses incongrues du zèbre ! Lire la suite … « Le Zèbre qui ne voulait pas aller à l’école – Hervé Le Goff – Christine Beigel »